top of page

Les riches sont des escrocs

Hello toi, je commence fort !


C'est ce que j'ai longtemps pensé. "Les riches sont des escrocs, et les pauvres, des âmes honnêtes." Une croyance qui, comme beaucoup d'autres, a longtemps dicté ma réalité financière. Mais laisse-moi te poser une question : Et si tout ce que tu croyais savoir sur l'argent était un tissu de mythes ? C'est avec une certaine audace que je m'assois aujourd'hui pour te parler d'argent. Pas des chiffres ni des bilans, mais des croyances profondes, celles qui tapis dans l'ombre, qui gouvernent notre rapport à ce moyen d'échange universel.


Les riches sont des escros - photo @babouchkatelier

La Révélation d'une Croyance

La prise de conscience fut brutale, un coup de masse qui m'a ébranlée : moi, qui pensais que l'argent n'était qu'un outil neutre, je découvrais qu'il était chargé d'un pouvoir que je lui avais inconsciemment attribué. Cette idée que l'argent corrompt, qu'il a le pouvoir maléfique de transformer la plus altruiste des âmes en un être avide... Et toi, ne l'as-tu jamais pensé ? Que les riches sont essentiellement véreux, et les pauvres, forcément vertueux ?

Cette croyance était ancrée si profondément en moi que mon compte en banque semblait le reflet de ma morale. Être une bonne personne équivalait, dans mon esprit, à vivre modestement, voire dans la précarité. Mais quelle ironie ! C'est précisément cette vision qui entretenait ma propre disette.


Démystifions quelques croyances :

- "Il faut travailler dur pour gagner de l'argent." - Et si l'effort n'était pas la seule monnaie d'échange ?

- "L'argent est sale." - Pourquoi donc, si c'est le véhicule de nos ambitions les plus nobles ?

- "Je dois économiser en cas d'imprévu." - Prudence ou paralysie ?

- "Beaucoup de problèmes seraient résolus si j’avais plus d’argent." - Vraiment, ou est-ce que d'autres surgiraient ?

- "L'argent, c'est tabou, surtout pour une femme." - Un tabou, ou une force libératrice quand on l'embrasse pleinement ?

- "Ils vont penser que je fais ça pour l'argent." - Et si je le faisais pour ma passion ET pour construire ma vie de rêve ?

- "J'ai peur de perdre l'opportunité si je négocie le salaire." - Négocier, n'est-ce pas aussi affirmer sa valeur ?

- "Si j'augmente mes prix, ils vont croire que je suis un escroc." - Ou comprendront-ils la valeur réelle de ce que j'offre ?

- "Il faut que ce soit dur pour mériter d'être bien payé." - Depuis quand la valeur et la difficulté sont-elles synonymes ?

- "Je suis pauvre, mais au moins je suis honnête." - La richesse et l'honnêteté sont-elles vraiment mutuellement exclusives ?

- "Je ne mérite pas de gagner de l'argent si je ne trime pas." - Le mérite se mesure-t-il en gouttes de sueur ?

- "Il faut travailler beaucoup pour gagner beaucoup d'argent." - Ou serait-il plus sage de travailler intelligemment ?

- "Je ne pourrais jamais gagner bien ma vie en étant à mon compte." - Une croyance ou une prophétie auto-réalisatrice ?

- "Si j'achète quelque chose pour me faire plaisir, je culpabilise." - Le plaisir n'est-il pas aussi une forme d'investissement en soi ?

- "Je suis né pauvre, et je vais le rester, comme les parents." - Et si c'était le moment de briser les liens transgénérationnels ?

- "Arrête de rêver, ce n'est pas notre monde, nous, c'est la réalité." - Les riches ne sont pas réels ?


L'Éveil Financier

L'argent, j'ai appris, n'a pas cette influence. Il ne façonne pas nos valeurs ; il les révèle, les amplifie peut-être, mais ne les crée pas. Comprendre cela, c'est débuter la réécriture de notre paradigme financier.

Inspirée par les conférences de Proctor et les sages paroles de T. Harv Eker, je me plonge dans une introspection féroce. Leur enseignement m'a confronté à une réalité que je fuyais : la peur du manque tenue le manque. Leur discours n'est pas de remplir nos poches au détriment de notre âme, mais de reconnaître que la prospérité et la vertu ne sont pas mutuellement exclusives.


Chaque croyance était un mur autour de ma prospérité. C'est en confrontant ces murs, en les escaladant, en les démolissant pierre par pierre, que j'ai enfin libéré mon potentiel économique. La route n'a pas été facile. Chaque pas a exigé que je réexamine ces croyances, que je les mette à l'épreuve de ma propre expérience.


Et c'est ce que je veux partager avec toi. Pas une formule magique, mais un parcours, une transformation, une révolution personnelle qui pourrait bien te conduire à une relation plus saine et plus épanouissante avec l'argent.


La Métamorphose de Mon Esprit

Et c'est là que j'ai entamé ma transformation. Apprendre à accueillir l'abondance sans culpabilité, à voir l'argent comme un allié plutôt qu'un ennemi, a été une libération. Les principes de "L'Esprit millionnaire" m'ont aidée à reprogrammer mes pensées, à investir en moi-même et à reconnaître la valeur que j'apporte au monde.

Je ne peux pas te promettre que la lecture de cet article t'apportera la richesse. Mais ce que je peux te dire, c'est que changer ta façon de penser l'argent pourrait bien être le début d'une prospérité nouvelle, alignée avec tes valeurs et ton intégrité.


Et Toi ?


Peut-on être heureux sans argent ? Peut-être. Mais la question n'est pas là.

Peut-on être plus heureux avec une relation saine à l'argent ? Absolument.


Si ces mots résonnent en toi, si tu sens l'appel à démanteler tes propres murs, je t'invite à nous rejoindre dans notre communauté Superbloom. Ensemble, nous explorons, nous apprenons, nous grandissons – en affaires et dans la vie.



Au plaisir de te lire à mon tour,

Caroline

Élargis Ton Horizon : Ma Sélection de Lectures pour Repenser l'Argent


Pour accompagner ta réflexion, je te propose une sélection de lectures qui m'ont ouvert les yeux et qui pourraient bien ébranler tes propres murs :


"L'Esprit millionnaire" de T. Harv Eker - Ce livre explore la façon dont nos croyances sur l'argent façonnent notre réalité financière et comment les changer.


"Le Secret" de Rhonda Byrne - Bien qu'il traite de la loi de l'attraction dans un sens plus large, ce livre touche également à la manière dont nos pensées influencent notre réalité financière.


"The Soul of Money" de Lynne Twist - Un regard profond sur notre relation avec l'argent et comment trouver l'abondance dans la satisfaction plutôt que dans l'accumulation.


"L'homme le plus riche de Babylone" de George S. Clason - Un classique intemporel qui enseigne les principes fondamentaux de la richesse personnelle.



Caroline Beck - coach Business et Communication

@carolinebeck.communication

27 vues0 commentaire

Comments


bottom of page