top of page

La seule limite c'est toi !

On entend souvent qu’il suffit de vouloir, que les seules limites sont celles qu’on s’impose. J’ai vu passer la semaine dernière un TikTok sur la vérité cachée dans l’histoire d’Aladdin où l’on m’expliquait que dans la version originale les vœux n’étaient pas limités à 3, et que le génie était une métaphore de l’Univers. Il continuait son explication en faisant des parallèles entre différentes histoires, contes, croyances et finit par la Bible où il y serait écrit “Demande et tu recevras” (Je n’ai pas lu la Bible, d’où mon affirmation au conditionnel). En gros il suffirait de réellement vouloir quelque chose et de simplement le demander à l’Univers.


Alors pourquoi tout le monde, ne le fait pas si c’est si simple ?



ON RÉPÈTE SOUVENT LES MÊMES SCHEMAS

On se sent souvent bloqué, condamné à répéter les mêmes schémas, que ce soit conscient ou non.


Il est facile de tomber dans une spirale de répétition lorsqu'on est entrepreneur. Nous sommes souvent pris dans des routines, des habitudes et des schémas qui semblent nous aider à maintenir une certaine stabilité. Mais ce que nous ne réalisons pas, c'est que ces mêmes habitudes peuvent aussi nous bloquer et nous empêcher d'évoluer. En effet, répéter les mêmes actions ne permet pas de découvrir de nouvelles opportunités, de créer de nouveaux produits, ou d'élargir notre portée. En tant que femmes entrepreneurs, nous devons être conscientes que nous sommes souvent les seules à nous mettre des limites, et qu'il est essentiel de sortir de notre zone de confort pour avancer. Cela implique de prendre des risques, d'explorer de nouvelles voies, et de chercher toujours à nous améliorer.


J’ai crée ma première entreprise en 2006, j’avais 27 ans, mon objectif était de m’en sortir financièrement sans avoir à subir un patron, et en 20 ans mon objectif n’avait pas vraiment évolué, il augmentait simplement proportionnellement à mes besoins financiers (loyers, charges, nounou, …) Chaque année je mettais en place des objectifs bas pour palier à ma condition d’esclave. Je suis devenue indépendante pour être libre et je ne l’étais pas. Mes actions pour atteindre mes objectifs étaient cohérentes, aucune chance que je grandisse, que je rayonne, que je fasse péter mon plafond de verre. Je m’étais inconsciemment enfermée dans cette spirale.


C’est finalement la pandémie qui m’a permise d’en sortir. Si cet épisode a réellement été tragique pour de nombreuses personnes, elle a été pour moi le début d’un profond changement. J’ai pris conscience que j’avais un message à transmettre et j’ai balayé d’un revers de la main tout ce qui m'empêche d’être pleinement moi, en commençant par mon mari, mais ça c’est une autre histoire. LOL


J’ai pris conscience durant la crise du covid que je n’étais pas à ma place, en réalité je ne me suis jamais sentie à ma place dans ce monde, mais là c’était encore plus violent. J’avais le sentiment que le fossé qui existait entre moi et le reste du monde devenait chaque jour plus grand. A ce moment là, pour la première fois depuis longtemps j’avais du temps à perdre, du coup j’ai commencé à traîner sur les médias sociaux, j’ai découvert des youtubeurs, des tiktokeurs, des médias alternatifs dont le contenu est entré en résonance avec moi. Je n’étais pas seule ! Waouh la claque ! Quand on décide d’éteindre sa TV, ce que j’ai fait depuis 3 ans aujourd’hui, et de se tourner vers d’autres sources d’informations, c’est tout un monde qui s'est ouvert à moi. Nous étions légion à ressentir la même chose à ce moment-là. C’est humain de rechercher une forme d’appartenance pour oser légitimer et verbaliser ses émotions et ses croyances.

C’est à ce moment-là, avec cet éveil des consciences, cette connexion, cette clarté dans ma façon de voir le monde, que j’ai mis fin à la spirale !


« Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade ». Jiddu Krishnamurti

En tant qu'entrepreneurs, nous avons tendance à penser que les obstacles qui se dressent sur notre chemin sont causés par des facteurs externes, tels que la concurrence, l'économie ou les relations avec nos clients. Mais la vérité est que nous sommes souvent les seules à nous mettre des limites. Que ce schéma négatif soit consciemment ou non, nous pouvons nous enfermer dans des schémas de pensées qui nous empêchent d'avancer. Nous pouvons nous convaincre que nous ne sommes pas assez qualifiés, que nous n'avons pas assez d'argent ou que nous ne sommes pas assez compétents pour réussir. Mais en réalité, ces limitations ne sont que des barrières mentales que nous avons nous-mêmes créées. En tant que femmes entrepreneurs, il est crucial de réaliser que nous avons le pouvoir de briser ces barrières et de dépasser les limites que nous nous imposons. En prenant conscience de notre potentiel et en travaillant sur notre état d'esprit, nous pouvons ouvrir de nouvelles portes et réaliser des choses incroyables.


LIBRE, OU ESCLAVE DE TON BUSINESS ?

Une des conséquences c’est qu’en voulant devenir libre je suis devenue malgré moi l’esclave de mon entreprise. Si je te partage tout cela aujourd’hui c’est pour t’empêcher de faire les mêmes erreurs que moi. J’ai été trop longtemps soumise à mon entreprise, à mes clients, à mes objectifs. Être entrepreneur ça doit être amusant, ou doit avoir le smile quand on arrive au bureau le matin, car un message qu’on communique avec joie et passion sera toujours plus impactant et engageant.


Il est facile de se laisser prendre dans une boucle où l'on est constamment à la recherche de la réussite et du succès. Cela peut nous pousser à faire des sacrifices considérables, que ce soit au niveau de notre temps, de notre énergie ou de notre santé mentale.

Quand as tu pris du temps juste pour toi la dernière fois ? Quand as-tu pris du temps pour ta passion ?

On peut alors devenir inconsciemment l'esclave de sa propre entreprise, en se soumettant à des objectifs irréalistes, en travaillant de longues heures, en négligeant ses relations personnelles ou en s'oubliant soi-même. Parfois, la pression de la concurrence, la peur de l'échec ou l'envie de réussir peuvent nous faire perdre de vue nos valeurs et nos priorités. Nous pouvons aussi nous retrouver à devoir répondre à des demandes de clients qui ne nous conviennent pas, à travailler sur des projets qui ne nous passionnent pas, ou à nous engager dans des relations d'affaires qui ne sont pas alignées avec notre vision. Tout cela peut nous éloigner de ce qui nous a initialement motivés à devenir entrepreneur, et nous avons empêché de ressentir la joie et la passion qui devaient être au cœur de notre entreprise.


IL EST TEMPS DE CHANGER !

C’est peut-être enfin le moment pour toi d’en finir avec cette spirale, de prendre conscience que ton schéma actuel est obsolète, de faire le deuil de ton modèle d’affaire, de ton logo, de ta stratégie et de commencer à rêver plus grand.


Cela peut sembler effrayant, mais rappelle-toi que chaque entrepreneur qui a réussi a dû faire face à des défis et à des obstacles similaires avant de réussir. Pour sortir de cette spirale, il est important de se poser les bonnes questions et de repenser entièrement ta vision de l'entreprise.


Qu'est-ce que tu veux vraiment accomplir ? Quels sont tes véritables objectifs ? Qu'est-ce qui t'inspire et te motive à te lever chaque matin pour travailler sur ton entreprise ? Répondre à ces questions te permettra de redéfinir ta vision et de trouver de nouvelles voies pour ton entreprise. Ensuite, il est temps d'élaborer un nouveau plan d'action, de fixer des objectifs plus ambitieux et de mettre en place des stratégies qui te permettent d'atteindre ces nouveaux objectifs. Il est important de ne pas avoir peur d'essayer de nouvelles approches et de ne pas se laisser décourager par les échecs potentiels. En fin de compte, c'est en prenant des risques calculés et en s'adaptant aux changements que l'on peut réussir en tant qu'entrepreneur.


Et puis surtout, il est important de se rappeler que tu n'es pas seule dans cette aventure entrepreneuriale ! Être indépendante ne rime pas avec solitude. Même si tu es une entrepreneuse indépendante, cela ne signifie pas que tu dois travailler seule. Au contraire, s'entourer de personnes qui diffèrent de ta vision et qui peuvent apporter des perspectives nouvelles et complémentaires peut être la clé pour faire avancer ton entreprise. Tu peux rechercher des mentors, des coachs, des experts ou des collaborateurs qui peuvent t'aider à développer des idées, des compétences et des connaissances qui te manquent. De plus, rejoindre une communauté d'entrepreneurs ou d'entrepreneurs peut t'offrir des opportunités de réseautage et de partage d'expériences qui peuvent être très bénéfiques.


En bref, n'hésite pas à chercher de l'aide et à t'entourer de personnes qui t'aident dans ta quête entrepreneuriale.


En conclusion, la seule limite pour atteindre nos objectifs est nous-mêmes. Nous avons tendance à nous enfermer dans des routines, des habitudes et des visions qui nous empêchent d'évoluer. En tant qu'entrepreneurs, nous devons sortir de notre zone de confort, prendre des risques, explorer de nouvelles voies et chercher toujours à nous améliorer. La pandémie a été un révélateur pour beaucoup d'entre nous et a permis de prendre conscience de notre place dans le monde. En s'ouvrant à de nouvelles sources d'informations, nous pouvons nous connecter avec d'autres personnes partageant nos émotions et nos croyances. Il est temps de briser la spirale de la répétition et de s'affranchir de toutes les limites que nous nous sommes imposées. La seule limite, c'est nous-mêmes.


Si tu as envie de m’envoyer un message sur Instagram pour me dire ce que tu as pensé de mon premier article de blog/podcast, ça me ferait vraiment plaisir de te lire ICI


Tu souhaites prendre RDV pour discuter de ton projet ?

Caroline BECK - 06 37 61 44 54

hello@caroline-beck.com

www.caroline-beck.com



Logo Caroline Business coach communication






61 vues0 commentaire
bottom of page